Quelles bandes pour mon cheval ?

Quelles bandes pour mon cheval ?

  Sellerie des Nacres  

 (41)    (1)

Comment choisir le bon type de bandes pour son cheval ?

Les membres sont des éléments sensibles de l’anatomie du cheval : ils supportent constamment plusieurs centaines de kilos et sont d’autant plus sollicités lors du travail. Il est donc nécessaire de les protéger et d’en prendre soin quotidiennement. Pour prendre soin des pattes de votre compagnon, plusieurs types de bandes existent, notamment les bandes de travail, de polo, de repos et les bandes mixtes. Il est important de connaître la spécificité de chacune pour ne pas blesser le cheval mais aussi optimiser leurs effets. 

Aujourd’hui on vous propose cet article pour relever le mystère des bandes ! Mais avant ça, un petit rappel, même si vous le savez déjà surement : les bandes sont toujours à poser sur un membre propre et sec, et elles doivent toujours être nettoyées avant chaque utilisation. Elles sont à poser de façon symétrique par paire, à savoir soit aux deux antérieurs, soit aux deux postérieurs, soit aux quatre membres en même temps. Après ce petit rappel, il est temps d’étudier les différences dans ce florilège de bandes. 

Premièrement, les bandes de travail sont des bandes assez fines, élastiques dans le sens de la longueur. Cette élasticité va permettre de soutenir efficacement les tendons du cheval. Elles sont donc très utiles lors d’un travail intense ou lorsque le cheval a subi certains traumatismes, comme une tendinite ou un claquage.  Leur pose est néanmoins très délicate. En effet, l’élasticité de la bande peut devenir problématique si elles ne sont pas bien posées. Si elles sont trop serrées, elles risquent de former un garrot et d’obstruer la circulation sanguine. Le moindre pli ou saleté peut provoquer des lésions sur les membres du cheval. Mais attention, utilisées quotidiennement, les bandes de travail peuvent provoquer une accoutumance chez le cheval. En effet, les tendons s’habituent à être soulagés par les bandes de travail : le jour où celles-ci ne seront plus utilisées, les tendons pourront se retrouver fragilisés et encore plus sensibles.

Bande de travail VETRAP 3M

Deuxièmement, les bandes de polo. Ce sont des bandes polaires, assez épaisses et peu élastiques. Leur rôle principal est de protéger le cheval des chocs éventuels lors du travail. Elles permettent également un soutien modéré du tendon (moindre que celui offert pas les bandes de travail). Elles sont idéales pour les chevaux ayant la peau sensible et qui ne supportent pas les guêtres. Ce type de bandes est le plus couramment utilisé. En effet, leur emploi est moins délicat que les bandes de travail, du fait de leur composition même. Le risque d’accoutumance et de lésions dues à une mauvaise pose sont beaucoup moins élevés, tout en gardant une protection efficace.  Les bandes de travail et de polo sont à poser pendant la préparation du cheval, juste avant la séance de travail. Elles se retirent directement une fois la séance finie. Le cheval ne doit pas porter ce type de bandes lorsqu’il n’est pas monté.

Bandes de polo double face JUMPTEC

Troisièmement, les bandes de repos. Ce sont des bandes fines, élastiques dans le sens de la largeur. Celles-ci ne s’utilisent jamais montés, mais uniquement quand le cheval est au repos, contrairement au deux autres types de bandes. Les bandes de repos favorisent la récupération en stimulant la circulation sanguine et préservent de l’engorgement. Il est donc idéal de les utiliser après un effort intense par exemple. Elles peuvent aussi servir à protéger le membre, notamment pendant le transport. Enfin, elles ont pour rôle de maintenir en place et protéger un pansement, un médicament ou simplement de l’argile. Attention ! Ces bandes ne se posent pas directement sur le membre, mais au-dessus d’une flanelle ou d’un coton américain.

Petite info : les flanelles ou le coton américain sont des sous-bandages, de forme rectangulaire ou carrée et d’épaisseur variable. Ils se placent directement au contact du membre, la bande de repos vient alors s’enrouler autour d’eux.

Bande de repos JUMPTEC

Sous bandage : flanelle et coton américain

Enfin, les bandes mixtes sont des bandes innovantes, moins connues du grand public que les trois catégories vues auparavant. Celles-ci ont été créées pour contrer les côtés négatifs des bandes de travail, à savoir les risques de lésions ou de garrot en cas de mauvaise pose. Les bandes mixtes se décomposent en deux parties continues. La première partie, qui est au contact du membre, est une bande de polo. La deuxième partie, qui une fois posée se retrouve au-dessus de la bande de polo, est une bande de travail. On garde donc tous les avantages de la bande de travail, tout en réduisant le risque de mauvaise pose, puisque la bande de travail n’est plus au contact direct du membre. Une autre combinaison de bandes mixtes existe : le principe reste le même, sauf que la première partie se compose cette fois d’une flanelle. On pose donc d’abord la flanelle et la bande de travail vient s’enrouler autour de celle-ci. 

Toutes les bandes se fermant avec un velcro, il existe toujours un risque que celui n’accroche plus bien à force d’utilisation. Or si le velcro s’ouvre, la bande n’est plus maintenue, peut s’emmêler autour des membres du cheval et éventuellement le faire chuter. Pour éviter ce danger, il est possible d’utiliser un scratch ou de mettre simplement du scotch autour du velcro. L’avantage du scratch par rapport au scotch est que celui-ci est réutilisable. 

Scotch pour bandes

Scratch pour bandes

 Maintenant que vous disposez de toutes les informations sur les différents types de bandes, il ne reste plus qu’à faire votre choix ! Du côté esthétique, vous serez largement comblés, le nombre de coloris disponibles ne se comptant pas sur les doigts d’une main, vous aurez de quoi faire de jolis ensembles pour votre monture. Cliquez ici pour trouver quelques bandes sympas à shopper ! Et même là si vous craquez sur la collection de bandes de polo FFE.

Bande de polo FFE

Bandes de polo FFE

 (41)    (1)