Eperons, cravaches, fouets et chambrières, les aides artificielles, qu'est ce que c'est ?

Eperons, cravaches, fouets et chambrières, les aides artificielles, qu'est ce que c'est ?

  Sellerie des Nacres  

 (7)    (0)

Les aides artificielles

Les éperons et les cravaches sont des aides artificielles destinées à renforcer les actions de jambe du cavalier en les rendant plus précises et plus efficaces. Il est important de les utiliser intelligemment et avec modération afin de ne pas braquer votre cheval. Il existe différents types d’éperons et de cravaches plus ou moins doux et plus ou moins adaptés à certaines disciplines. Quel accessoire choisir pour quel besoin ?

 

Qu'est ce qu'on éperon ?

Les éperons sont des aides artificielles assez répandues dans le monde de l’équitation. Ils permettent de maintenir l’impulsion et de demander avec précision des exercices comme un déplacement de hanches. Les éperons se placent à l’arrière de la botte ou de la boots du cavalier au niveau de la cheville. Ils ont une forme de U qui vient se mouler à l’arrière de la chaussure. Ils sont constitués de différentes parties

  • deux branches qui vont de chaque côté de la botte
  • une tige à l’arrière du U qui va entrer en contact avec le ventre du cheval
  • une courroie fermée par une boucle qui relie les deux branches afin que l’éperon tienne bien en place. Elle passe également par le dessous de la chaussure, juste avant le talon. Elle est la plupart du temps vendue à part de l’éperon. La courroie peut être en cuir, en synthétique ou tressée.
  • un passage pour la courroie, situé à l’extrémité de chaque branche

 

Les éperons d’une paire sont identiques : il n’y en a pas un prédestiné à être au pied gauche et l’autre au pied droit. La seule chose à respecter est le côté de la boucle qui ferme la courroie. Celle-ci doit se situer du côté externe de la chaussure afin d’éviter tout accident. L’éperon, hormis la courroie, est habituellement en inox, parfois vêtu d’une gaine en caoutchouc antidérapant. La longueur standard de la tige est de 20 à 30 mm. Certaines bottes ont des encoches facilitant la fixation voire le réglage de la hauteur de l’éperon.

Le choix des éperons dépend du tempérament du cheval, mais aussi du niveau du cavalier. En effet, il est compréhensible que plus les éperons sont sévères, plus ils demandent une utilisation juste et précise. La discipline peut également influer : plus il faut chausser long, plus les éperons doivent être longs et inversement. L’éperon classique correspond au modèle décrit juste au-dessus. D’autres types d’éperons ont été conçus pour répondre à des besoins particuliers.

  • Les éperons « pose rapide » n’ont pas de courroie et tiennent simplement par le pincement des branches.
  • Les éperons prince de galles ont une tige inclinée vers le bas. Le bout peut être rond ou carré.
  • Les éperons marteaux ont le bout de la tige rectangulaire donc plus large. Cela permet d’augmenter la surface de contact avec le cheval. Ce type d’éperons est plutôt sévère.

Eperons FREEJUMP Spur'one - marteau

  • Les éperons col de cygne ont une tige d’abord recourbée vers le haut puis vers l’horizontal. Ils sont principalement utilisés par les cavaliers qui chaussent très long, en dressage par exemple.
  • Les éperons à bouts ronds ont une tige en forme de boule. Ces éperons sont assez doux et sont donc adaptés aux chevaux sensibles ou aux cavaliers peu expérimentés.

Eperons FREEJUMP Spur'one - bout rond

  • Les éperons à molette sont équipés d’une molette coulissante au bout de leur tige, placées perpendiculairement l’une par rapport à l’autre. La molette peut être lisse ou dentée. Ce type d’éperons est à manier avec précaution car ils sont très sévères.

Éperons FEELING inox à molette

  • Les éperons à boule ont au bout de leur tige une boule rotative. Celle-ci agit en roulant sur le flanc du cheval, ce qui rend son action plus douce.

Éperons FEELING inox à boule

  • Les éperons à dents latérales ne possèdent pas de tige : ce sont les côtés des branches, équipés de dents, qui entrent en contact avec le ventre du cheval. On retrouve classiquement des éperons avec 3 dents latérales. Ils ont été conçus pour les chevaux qui ne supportent pas le contact ciblé d’une tige.
  • Les éperons pessoa ont un passage de courroie en forme de S. Cela permet d’éviter tout glissement de la courroie et ainsi de modifier sa longueur. Cela facilite également le positionnement de la courroie autour du pied. Les branches sont souvent équipées d’une gaine en caoutchouc afin d’éviter que les éperons ne bougent de trop sur la botte du cavalier.

 

 Qu'est ce qu'une cravache ?

L’image que la plupart des gens ont de la cravache est celle de la punition. En réalité, correctement utilisée, elle aide à donner des indications au cheval et à maintenir l’impulsion.

La cravache est composée de différentes parties, nous y retrouvons :

  • une poignée, qui est la partie que le cavalier tient en main, située à l’extrémité supérieure de la cravache
  • une tige, plus ou moins longue et épaisse selon les modèles
  • une claquette à l’autre extrémité de la cravache, qui rentre en contact avec le cheval
  • une dragonne à mettre autour du poignet. Elle sert de sécurité afin de ne pas laisser tomber sa cravache. Elle est souvent absente selon les modèles.

Cravache WHIP & GO Concours

Une cravache standard a une longueur comprise entre 50 et 70 cm. La cravache classique correspond aux critères décrits ci-dessus. Elle n’est pas spécifique à une discipline : elle peut être utilisée aussi bien en dressage qu’en saut. Elle convient bien aux débutants qui l’utilisent plus pour maintenir l’impulsion que pour demander des exercices précis. Le stick, appelé aussi cravache de dressage, est très répandu dans cette discipline. Il est beaucoup plus long et plus fin qu’une cravache classique : le stick mesure aux alentours de 110 cm. L’extrémité ne se termine pas par une claquette mais par une petite mèche. Sa longueur et sa finesse permettent d’avoir une action directe et précise sur les hanches du cheval, ce qui est très utile pour demander certains exercices de déplacement ou pour maintenir l’impulsion. Certains cavaliers l’utilisent aussi pour le travail à pied. Le stick n’a habituellement pas de dragonne. La cravache d’obstacle est plus courte qu’une cravache classique. La claquette et la tige sont un peu plus larges, ce qui rend leurs actions moins précises. Habituellement, la cravache d’obstacle n’a pas de dragonne. Certaines cravaches ont une poignée ergonomique ou sont en gel qui s’adapte à la forme de votre main pour plus de confort. 

Cravache de dressage FLECK FELDMANN Carbon

 

Qu'est ce qu'une chambrière et un fouet d'attelage ?

La chambrière est une aide artificielle uniquement utilisée lorsque le cavalier est à pied, lors du travail en longe ou en liberté. La chambrière est constituée d’une partie rigide à laquelle s’accroche un fouet. La partie rigide est bien plus longue que celle d’une cravache : elle fait en général entre 160 et 210 cm environ. Elle sert à contrôler l’allure du cheval sans le toucher : c’est le claquement du fouet en l’air ou sur le sol qui va solliciter son attention.

Chambrière FLECK ultra légère

Le fouet d’attelage est un accessoire incontournable du meneur. Il est constitué d’une poignée, d’une tige rigide à laquelle est accroché un petit fouet. Sa longueur est en moyenne de 180 cm.

Fouet d'attelage FLECK Carbone

Que dit le règlement ?

Le règlement officiel de la FFE datant d’avril 2019 précise :

« ¨ Les éperons sont interdits dans les épreuves Club A et Poney A.

¨ Les éperons de plus de 2 cm sont interdits dans toutes les autres épreuves Poney et Club Poney.

¨ Les éperons de plus de 4 cm sont interdits dans les épreuves Club. La mesure des éperons se fait à partir de la botte ou bottine du cavalier et non pas de la tige.

¨ La cravache est autorisée pour les amazones dans toutes les disciplines.

¨ La cravache plombée est interdite. Lorsqu’elle est autorisée, la cravache ne doit pas dépasser 75 cm sauf en Dressage ou monte en amazone.

 

Dans les disciplines où la cravache est autorisée, son utilisation excessive est éliminatoire. En concours club et Poney, est considérée notamment, comme une utilisation excessive de la cravache, le fait d’utiliser plus de cinq fois au cours d’un même test ou d’une même épreuve, la cravache, les rênes, la main, ou d’effectuer toute action similaire, à l’appréciation du jury. »

 (7)    (0)