Comment prendre soin quotidiennement de mon cheval ?

Comment prendre soin quotidiennement de mon cheval ?

  Sellerie des Nacres  

 (16)    (1)

 

Comment prendre soin quotidiennement de mon cheval ?


Un cheval a besoin qu’on s’occupe de lui quotidiennement. Il ne s’agit pas seulement de le travailler, mais aussi de le brosser pour le nettoyer, vérifier qu’il est en bonne santé et passer un moment privilégié avec lui. Pour cela, de nombreuses brosses et autres produits ont été créés pour chouchouter au mieux votre monture. Aujourd'hui on fait donc un petit tour des ustensiles (un peu étrange parfois on vous l'accorde) à votre disposition.

Tout d’abord, il faut commencer par nettoyer le corps du cheval avec une étrille. Le but d’une étrille est d’enlever les traces de boue ou de crottin séchées et d’enlever la poussière incrustée dans le poil. Elle peut aussi servir à masser le cheval et à activer la circulation sanguine.  L’étrille se passe avec des mouvements circulaires sur les parties charnues du cheval. Il faut donc éviter les parties osseuses comme les membres, la tête, le garrot. Il existe quatre types d’étrilles : les étrilles en caoutchouc, les étrilles finlandaises, américaines, et celles en métal. Les étrilles en caoutchouc sont souples et adaptées aux chevaux qui ont la peau sensible. Celles-ci sont constituées de pics larges en caoutchouc en ronds concentriques. L’étrille finlandaise est idéale pour décoller la poussière. Elle est constituée de nombreux petits pics très fins en plastique disposés en ligne. L’étrille américaine est quant à elle constituée de lamelles de métal concentriques. Elle est très efficace pour enlever les grosses saletés. De plus, elle est assez souple ce qui permet de s’adapter correctement aux courbes du cheval. La nuance avec l’étrille métallique est faible : la matière est la même mais c’est la forme qui change. L’étrille métallique n’est pas en lamelles concentriques mais ronde ou carrée donc moins souple, mais elle reste très efficace.

Étrille finlandaise

Étrille métallique


La brosse à mue sert à enlever le surplus de poils pendant les périodes de mue, c’est-à-dire avant l’été où le cheval se débarrasse de tous les poils produits pendant l’hiver pour se protéger du froid. Cette brosse, constituée d’une lame dentée, enlève les poils morts sans abîmer la robe du cheval.
   
Ensuite vient le bouchon appelé aussi brosse dure. Le bouchon est fait de poils durs, et sert à enlever les saletés décollées par l’étrille ou celles coincées dans la queue. Il est à passer sur tout le corps par des mouvements secs et droits, y compris sur les membres, mais non sur la tête du cheval. Il existe là aussi plusieurs types de brosses dures : le bouchon classique, souvent en nylon, et le bouchon suédois. Le bouchon suédois est constitué de poils plus longs et plus souples que le bouchon classique, ce qui permet de mieux enlever la poussière. Selon la matière dont sont faits les poils du bouchon, la brosse sera plus ou moins dure ou souple, ce qui lui donnera respectivement un avantage pour enlever les saletés ou pour enlever la poussière.

Bouchon suédois NORTON



La brosse douce se passe en dernier pour finir le pansage du cheval. Elle sert à lustrer la robe et enlever le reste de poussière. Comme son nom l’indique, cette brosse est douce et agréable au toucher, il est donc possible de la passer sur tout le cheval, par des mouvements dans le sens du poil, y compris sur la tête et les zones les plus sensibles. Pour rendre la robe encore plus soyeuse, une époussette vous sera très utile pour parfaire les finitions. Une époussette est un carré de tissu en microfibre qui vient capturer les dernières poussières superficielles. Un gant en microfibre, avec une face chenille, aura également cet effet lustrant. Par ailleurs, pour nettoyer les muqueuses, il est possible d’utiliser une éponge humide : elle est à passer délicatement sur les zones sensibles et il est nécessaire de bien la rincer après chaque passage. Attention de ne pas l’imbiber de produits ! Il faut seulement mouiller l’éponge avec de l’eau propre pour ne pas irriter les muqueuses.

Brosse douce NORTON


Il est nécessaire de curer les sabots du cheval avant et après la séance de travail pour que ceux-ci soient propres et s’assurer que les pieds soient sains. C’est aussi l’occasion de vérifier que la ferrure est en bon état. Pour nettoyer le dessous des sabots, il faut utiliser un cure-pied. Attention, le cure-pied étant constitué d’une extrémité en métal, il faut éviter de le passer sur la fourchette qui est un endroit sensible du sabot. Pour un nettoyage plus approfondi, il est possible de s’équiper, en plus du cure-pied, d’une brosse à sabots. Certains cure-pieds ont directement une petite brosse intégrée.

Cure-pieds



Après le matériel de pansage, parlons un peu des produit d'entretien. L’argile est un produit naturel parfait pour prendre soin des membres de votre monture. Celle-ci a plusieurs fonctions, que ce soit pour les tendons ou les articulations : elle permet de favoriser la récupération, de soulager le membre après un effort long ou intense, de l’apaiser en cas de traumatismes ou encore de réduire l’engorgement. Il faut la poser en couche épaisse, laissée à l’air libre ou entourée de cellophane sous une bande de repos pour une pose plus longue. Attention l’argile sèche n’a pas d’effet, d’où l’importance de l’appliquer en couche épaisse !


Argile OFFICINALIS


Pour nettoyer et démêler la crinière, la queue, sans oublier le toupet du cheval, il est possible de vous équiper d’une brosse à crins. Un spray démêlant vous sera très utile si les crins sont trop emmêlés. Certains sprays peuvent en plus de ça rendre la robe brillante ou stimuler la pousse des crins, ce qui peut être intéressant pour les crinières et queues peu fournies.



Lotion démélante 3 en 1


Pour prendre soin du sabot, il existe divers onguents, graisses ou huiles spécifiques à chaque besoin du cheval. Ils sont à appliquer au pinceau sur le sabot propre et sec, donc avant la douche.
Parmi les graisses, on distingue la graisse blonde, noire et verte, qui sont toutes les trois constituées d’huile de laurier. Cette huile va venir fortifier et stimuler la pousse du sabot. Par ailleurs, certains cavaliers appliquent directement de l’huile de laurier sur les sabots afin d’avoir un effet optimal. La graisse blonde et la graisse verte sont conseillées pour les sabots secs : elles sont faites pour assouplir et nourrir la corne. Elles sont donc plutôt utilisées en été lorsque le temps est chaud et sec. La graisse noire, au contraire, créée une barrière protectrice contre l’humidité : elle est donc idéale pour les saisons humides comme l’hiver. En empêchant l’humidité de pénétrer, elle évite que les sabots ne se ramollissent de trop. Pour offrir cet effet anti-humidité, la graisse noire contient du goudron, en plus de de l’huile de laurier.  Il est possible d’appliquer directement du goudron sur les sabots, comme du goudron de Norvège. Celui-ci permet donc de protéger la corne et la fourchette de l’humidité, mais aussi de les assécher et d’accélérer la cicatrisation. Il est à appliquer sur les fourchettes pourries ou en prévention sur celles qui seraient en voie de le devenir. Attention! Certaines études montrent que ce produit est cancérigène pour le cavalier, il est donc à utiliser avec précaution.


Onguent rénovateur SAPO


Pour finir, la douche est une partie essentielle des soins équins, que ce soit pour le rafraîchir ou le nettoyer. La douche peut être une bonne occasion de faire disparaître les taches qui ne s’enlèveraient pas avec une simple brosse. Pour cela, des shampoings spécialement réservés aux chevaux sont disponibles. Différents parfums existent, ce qui permet d’avoir un effet supplémentaire : un shampoing avec une senteur citronnelle offre une action répulsive en plus de l’effet nettoyant par exemple. Une brosse applicateur de shampoing peut vous aider à nettoyer au mieux et rapidement votre monture. Comme pour les humains, les shampoings classiques sont à rincer une fois appliqués. Pour que votre cheval ne prenne pas froid, il est essentiel de passer sur les parties charnues un couteau de chaleur afin d’enlever le surplus d’eau. Les shampoings peuvent être sous forme solide ou liquide, selon votre préférence. Si votre cheval ne supporte pas la douche ou que vous êtes pressés, voici une bonne alternative : le shampoing sec. Celui-ci ne nécessite pas de rinçage, et existe aussi sous forme de poudre ou de spray. Attention de ne pas créer vos propres mélanges, notamment à base d’huiles essentielles : elles peuvent provoquer des réactions allergiques ou être toxiques à forte dose.

Shampooing sec "La douche à Maouche"


Les soins quotidiens sont essentiels pour garantir que le cheval soit en bonne santé physiquement et mentalement, car oui le cheval est comme vous, il aime qu'on prenne soi de lui Néanmoins, parmi les soins présentés, certains sont des soins de base à faire tous les jours, c’est le cas du pansage, et d’autres sont à faire plus occasionnellement comme les shampoings ou la pose d’argile. D’ailleurs, les soins sont une bonne occasion pour tisser des liens avec votre monture. Maintenant vous avez toutes les cartes en main pour prendre soin correctement de votre cheval !

 (16)    (1)